Archive | Réalisations RSS for this section

Boîtier en noyer pour synthétiseur

J’ai reçu en cadeau d’anniversaire, il y a quelques années, un kit électronique pour réaliser un générateur de son dans la tradition des synthétiseurs analogiques des années 70.

Ce kit produit par Ray Wilson, depuis malheureusement décédé, est vendu en ligne. C’est un beau projet électronique avec pas mal de composants et de câble à relier.

Une première maquette a été faite pour tester la disposition et le bon fonctionnement de l’électronique.

IMG_20170723_174218

Occasion de faire tester le synthétiseur par mon fils qui s’est bien amusé.

Avec une belle planche de noyer, la réalisation a été entamée, avec queues d’arondes pour ne pas manquer une occasion d’en faire.

IMG_20170726_204655

Après le traçage et l’évidement, elles sont découpées au fur et à mesure. Rien de très nouveau, cependant c’était la première fois que je travaillais du noyer et quel plaisir. Le grain est très régulier et le bois se travail très bien.

IMG_20170726_204704

Cela permet des découpes très propres et l’utilisation du ciseau est plus prévisible que dans le chêne par exemple.

IMG_20170731_211254

Les assemblages se font progressivement en ajustant les queues d’arondes.

IMG_20170829_205506

Un finition à l’huile dure en trois couches a été appliquée. On peut apprécier le fil du bois sur cette vue.

IMG_20170829_205524

Le panneau aluminium a pu être installé, celui-ci est recouvert d’un imprimé plastifié avec les indications. C’était une première et il y a quelques défauts.

IMG_20170909_090758

Toute l’électronique est installée et les câbles bien attachés entre eux. C’est l’électronique qui m’a demandé le plus de temps dans ce projet.

IMG_20170909_105254

 

Et voilà, tout fonctionne très bien. Le boîtier en bois apporte une très belle finition à cette réalisation.

Publicités

Range couverts

Pour les vacances il nous fallait des petites boîtes pour ranger les couverts. Il faillait des éléments séparés pour les ranger avec le moins de contrainte possible.

IMG_20170717_210148

Quatre petites boîtes identiques ont été réalisées. Ce n’est pas plus facile quand c’est petit, bien au contraire. La moindre petite erreur est vite visible car grossière.

Il fallu que je m’équipe de ciseaux à bois de 3 et 4 mm.

IMG_20170723_121402

C’est un peu le principe du plumier qui a été employé pour faire la conception des boîtes.

IMG_20170723_121306

Le bois est du hêtre et la finition a été réalisée avec de l’huile dure, uniquement à l’extérieur.

 

Support et rangement pour réchaud

Le sujet des vacances est une bonne source de projets, simples mais avec quelques opportunités liées à la mobilité, en particulier l’encombrement, le poids, la solidité et la capacité à répondre à plusieurs usages.

Ici, en plus du rangement, la caisse doit permettre d’utiliser le réchaud en toute sécurité. L’idée de départ a été basée sur les camping box (a chercher sur Pinterest, il y a de beaux projets), et… une petite touche de design scandinave ? Je n’ai pas été jusqu’à faire des pieds galbés.

IMG_20170522_214911La caisse est très simple, en contreplaqué de 12 mm, avec un capot coulissant dans une rainure. Ce principe est vraiment intéressant, il ne nécessite pas de quincaillerie et reste facile à mettre en oeuvre – une fraise droite suffit – avec un peu de soin. Les planches sont collées et clouées (clous gauge 18)

Des pieds inclinés en hêtre ont été usiné. Avec des boulons à tête en étoile, il est facile d’installer le support en quelques minutes.

IMG_20170624_160752

Un finition, comme souvent, à l’huile dure a été appliquée.

IMG_20170624_160648

Le réchaud se range avec juste ce qu’il faut de jeu. Quelques carrés de moquettes collés au double face permettent d’assurer un calage tout en douceur.

IMG_20170624_160320

 

Et voilà, il n’y a plus qu’à faire la cuisine !

Console Arcade rétro

J’avais posté il y a quelques temps une photo d’un space invader, une icône du jeu vidéo, percé dans une planche. Il s’agit d’un élément de ce joli petit projet mêlant menuiserie et intégration de composants.

Elevé à l’Atari 520 STF et au jeu 8 bits, il ne m’avait pas fallu plus que quelques images trouvées ici où là pour que me prenne l’envie de fabriquer une petite console émulant les jeux des années 80 et début 90.

Avec l’aides des informations trouvées sur le précieux site RetroBuiltGames qui d’ailleurs vends des kits tout fait. Toute la documentation, de la construction à la mise en oeuvre, est sur ce site très bien fourni.

Un raspberry, un bel écran TFT, des beaux boutons, un joystick et puis du bois suffiront.

Untitled 2

Le plan a en 3D a été fait sous Sketchup. L’idée est de s’inspirer des consoles de jeux que l’on trouvait dans les cafés il y a quelques années. Le volume est tout de même réduit car il faut être très passionné pour faire le modèle taille réel qui prend la place d’un frigidaire.

Capture d_écran 2018-03-11 à 11.03.46

Du modèle, les découpes sont faites et cela va prendre un peu de temps car il y a beaucoup d’angles.

IMG_20161218_210452

La chose prend forme rapidement quand même après collage des différents éléments. La planche pour les boutons et le joystick a été préparée.

IMG_20161228_093835

Toute l’électronique a été installée, un rapsberry, un amplificateur audio, deux haut-parleurs, les gros boutons et l’écran.

IMG_20161228_095958

Une belle peinture à l’huile rouge recouvre le bois. Tout fonctionne, il faut par contre prévoir un peu de temps pour régler les jeux – cela reste de l’informatique.

IMG_20170102_180926

Les plus jeunes découvre Bubble-Bobble et cela les amuse autant que cela nous amusait il y a quelques décennies.

Surfaçage d’un billot

Il m’a été demandé s’il je pouvais rétablir la surface d’un billot. Comme cela sort un peu de l’ordinaire et que c’est une technique que je voulais tester, j’ai accepté.

Le billot a déjà certainement vu un grand nombre de bifteck, la différence entre le point et le plus haut et le plus bas est de près de 3 centimètres.

Surface billot avant usinage

Surface billot avant usinage

La particularité d’un billot est qu’il présente en face de travail le bois de bout. C’est en effet plus résistant et moins désaffûtant pour les couteaux. Cet avantage n’en est plus un pour procéder au rabotage de la surface. La raboteuse, qui devrait être d’une belle dimension pour digérer les 60 cm de large, ne travaillera pas bien ce bois de bout. Il faut donc utiliser une autre solution, et c’est en m’inspirant de la vidéo de Marc Spagnuolo sur le surfaçage d’un établi (en anglais) que j’ai trouvé l’astuce.

Réglage des guides

Réglage des guides

Deux guides sont installés solidement sur les côtés du billot, en profitant des espaces masqués par les plaques en inox pour les visser. Ces guides sont alignés en utilisant deux ficelles qui permettent de vérifier l’alignement des deux supports lorsqu’elles se touchent tout juste. Si elles ne se touchent pas, c’est qu’un côté est plus haut sur un guide que sur l’autre, et si elles se gênent c’est l’inverse. Il suffit d’essayer c’est très précis.

Première passe de l'usinage

Première passe de l’usinage

Les rails alignés, le chariot est installé dessus. Celui-est réalisé avec deux barres espacées juste pour guider une bague de copiage de 40 mm. Il aurait fallu les renforcer un peu car la rigidité était un peu limite. Malgré tout, le contrôle à la règle n’a pas mis en évidence un problème de planéité.

L’usinage a été fait avec une fraise droit de 19 mm, ce qui est un peu juste et demande donc des passes successives de seulement 8 à 9 mm pour un état de surface acceptable. Moyennant trois millimètres de profondeur à chaque passages, il a fallu un grand nombre d’allers et retours.

Détail de l'usinage

Détail de l’usinage

Les premiers résultats sont encourageants bien qu’ils mettent en évidence le travail à faire.

Usinage à moitié fait

Usinage à moitié fait

Les passes restent visibles malgré un usinage très progressif, le bois de bout reste difficile à travailler. Il faudrait faire des passes encore plus fines, mais il a déjà fallu prêt de trois heures de travail.

Surfaçage du billot terminé

Surfaçage du billot terminé

Au final la surface est bien plane, il faut ensuite traiter l’encastrement des platines. Dans un premier temps, j’imagine simplement agrandir l’espace existant.

Surface propre

Surface propre

Un quart de rond est alors usiné tout le tour, mais après réflexion, je ne suis pas convaincu de laisser les platines à fleur de la surface. Leur arrête n’est pas douce et cela va conduire à des blessures.

Le pourtour est donc passé sur la raboteuse pour enlever deux à trois millimètres qui suffiront à faire disparaître les usinages d’origine sans dénaturer le billot ni le fragiliser.

Bords rabotés et quart de rond usiné

Bords rabotés et quart de rond usiné

Un quart de rond est poussé tout le tour pour le rendre agréable au touché et aussi faire disparaître quelques défauts.

Entaille emplacement des ferrures

Entaille emplacement des ferrures

Avec un gabarit réalisé dans du contreplaqué, les emplacements de ferrures sont usinés sur le centre, ce qui paraîtra plus équilibré.

Emplacement usiné

Emplacement usiné

Le résultat est tel qu’attendu, seul l’angle sera cassé à la lime pour que la platine qui a été pliée puisse s’installer sans problème.

img_20161112_112712

Quelques trous d’origine sont présents, le billot restera un peu dans son jus, tout au moins avec une partie de son histoire.

Billot restauré

Billot restauré

Le projet est terminé. La surface a été poncée avec un grain de 80 puis de 120, ce qui sur le bois de bout, laisse une surface très douce.

Il faudra maintenant saturer le bois avec par exemple de l’huile d’olive ou de paraffine.


La bande originale de ce projet :

  • Lou Reed – Lou Reed (1972)
  • King Gizzard and The Lizard Wizard – Nonagon Infinity (2016)
  • Frank Zappa – Zappatite Frank Zappa’s Tastiest Tracks (2016)
  • Okkervil River – Away (2016)

Bibliothèque

C’est la lecture d’un nouvel ouvrage de Christopher Schwarz, The Anarchist’s Design Book, qui m’a donnée l’envie de reproduire une petite bibliothèque. Habituellement je ne prends que quelques éléments de plusieurs plan, mais là à part l’adaptation des dimensions, le projet a été repris presque tel quel.

img_1681

Pour faire une petite aparté sur l’ouvrage, Christopher Schwarz se positionne à l’opposée des conceptions chargées et complexes pour présenter des meubles simples. L’objet est de rappeler qu’avec des meubles simples, faciles à faire, tout à chacun peut se meubler sans que cela demande un niveau ou des moyens démesuré. Ecrit – en anglais – avec la même plume que les autres livres de l’auteur américain, le livre se lit très facilement et est très bien illustré de photo et de plan.

bibliomartin

Un calcul rapide des dimensions et une modélisation des grands principes ont permis de faire la fiche de débit.

Capture d_écran 2018-03-14 à 08.04.10

Les lames pour l’arrière ont été rabotée jusqu’à une épaisseur de 10 millimètres pour alléger le meuble.

IMG_0207

Le marchand m’a trouvé deux belles planche de hêtre qui ont bien mobilisée la remorque.

IMG_0304

Je n’ai pas de photo de la fabrication, la plinthe et les étagères fixes sont assemblée avec une rainure à queue d’aronde dans les montants.

Les lames du fond ont une feuillure pour assurer un recouvrement entre elle et avec un jeu de trois millimètres pour permettre le travail du bois.

Enfin les étagères réglables, même si dans son ouvrage l’auteur ni voyait pas d’utilité à cet ajustement, se positionnent sur des taquets dans des trous de 5 millimètres.

La finition a été faite en deux tons, sur les côtés c’est un mélange de pigment bleu avec de l’essence de térébenthine et de l’huile dure qui a été appliqué en 4 couches pour que la teinte puisse prendre. Le meuble a ensuite été recouvert à l’huile dure.

DSCN8331.jpg

Caisse de rangement kit « pocket hole »

Les fixations du type « pocket hole », que l’on pourrait appeler fixation par vis en biais, sont très pratique pour des réalisations rapide, sans attente de temps de séchage. Ces assemblages impliquent en revanche un nombre important de vis, mais au final c’est assez rapide.

Le système est composé, d’une base pour assurer le guidage en biais de la mèche, d’une mèche adaptée, d’une pince étau. En plus de quelques petits accessoires complémentaires, il y aussi une caisse de vis.

Pour éviter que tout ces éléments ne se dispersent dans l’atelier, et puis aussi pour tester ces assemblage, j’ai fait (encore) une boîte dédiée. Quelques chutes de contreplaqué de 15 mm seront parfaites pour cette réalisation

Boîte fermée

Boîte fermée

Les planches de la boîte ont été coupées à la scie circulaire sur table. Ensuite un premier montage à blanc a été fait pour tester l’assemblage avec les vis de biais. A la condition de bien brider les pièces entre elle avec un ou deux serre joints, le montage se faire très bien et très rapidement.

Boîte entrouverte

Boîte entrouverte

Après ce test, une rainure est faite à la défonceuse et à la fraise hélicoïdale de 8 mm, le panneau du capot faisant 7 mm d’épaisseur. Le capot est aussi composé d’une traverse qui permet de le sortir pour ouvrir la boîte.

Capot ouvert - vue sur la caisse de vis

Capot ouvert – vue sur la caisse de vis

Pour conserver des capacités de rangement, le kit est positionné la tête en bas, ainsi son plateau de support fait office de diviseur entre la caisse de vis et le kit.

Caisse enlevée, vue sur le support

Caisse enlevée, vue sur le support

Après un ponçage au grain de 120, trois couches d’un mélange expérimental d’huile dure et de peinture à l’huile ont été appliquées avec un égrainage à la paille de fer entre chacune. Une couche de finition à la cire crème dure est finalement passées pour terminer la finition. C’est extrêmement luxueux pour une caisse de rangement, mais c’est l’occasion d’expérimenter des teintes et finitions. Le rendu est plaisant, la couleur assez soutenue, faisant penser à d’ancienne peinture. La caisse sera facile à localiser.

Rangements dans la caisse

Rangements dans la caisse

Des rangements ont été installés au fond de la boîte pour éviter que les accessoires se promènent. Il s’agit de traverses toute simple.

Le support de perçage

Le support de perçage

Le support de perçage est installé sur la plaque prévue à cette effet. Elle a été évidée pour faciliter sa fixation.

Les assemblage à vis en biais

Les assemblage à vis en biais

Voici un détail des assemblage à vie en biais. La caisse a été collée alors que aménagements à l’intérieur ont seulement été vissés pour permettre des modifications ultérieures. Le plan de la boîte est détaillé dans les vignettes ci-dessous.