Archive | Outils RSS for this section

Modification étau mortaiseuse à bédane

Sur certaine mortaiseuse à bédane carré, l’étau (la pièce noire sur la photo ci-dessous) peut laisser des traces sur le bois qui est travaillé. La modification qui suit a été faite sur une mortaiseuse Kity MB 16, mais peut s’appliquer sur de nombreux modèles.

Etau d'origine sur la MB16

Etau d’origine sur la MB16

L’étau est donc percé de 4 trous à 3,2mm, ils seront ensuite taraudés pour accueillir des vis à tête fraisée M4. Le taraudage est fait à la perceuse à colonne, j’ai équipé la mienne d’une commande d’inversion de sens de rotation ce qui permet d’extraire le taraud après avoir fraisé le pas de vis. Bien entendu il est possible de le faire à la main avec le porte filière.

Trois tarauds successifs sont passés pour un usinage en douceur, accompagné d’huile de coupe.

Taraudage à la perceuse

Taraudage à la perceuse à colonne

La pièce étant maintenant prête, elle est nettoyé à l’essence C (pour dégraisser les métaux), ce qui n’altère pas la peinture.

Les patins ont été découpés dans du hêtre, mais il est possible d’utiliser une autre essence ou pourquoi pas du polyéthylène récupéré sur une planche à découper.

img_20161113_110755

Les vis sont installée sur l’étau et les patins en hêtre ont été découpés.

Les emplacements des vis sont reportés sur les patins en bois et percés avec un fraisage pour noyer la tête de la vis qui ne doit pas dépasser afin d’éviter de rayer le bois.

img_20161113_111840

Les patins sont installés sur l’étau.

Il n’y a plus qu’à faire un essai : c’est parfait. Cela fait perdre un peu de capacité en hauteur, mais il est aisé de déposer les patins si nécessaire.

img_20161113_111921

Etau modifié

Publicités

Table de défonceuse – 07 – Commande électrique

Boîtier de commande électrique

Pour la commande de la défonceuse, qui ne sera pas aussi facilement accessible, et pour la sécurité, une commande électrique est mise en place.

Composants électriques récupérés

Composants électriques récupérés

La commande principale est un relai à absence de tension récupéré de l’aspirateur Lurem car a été remplacé par un bloc Télémécanique et une commande radio.

C’est un modèle très classique qui permet de :

  • commander la mise en route et d’arrêt du moteur,
  • assurer la sécurité en ne permettant pas un redémarrage du moteur après une coupure de courant, donc pas de démarrage intempestif,
  • couper l’alimentation si le contact thermique du moteur indique un défaut.

Dans le cadre de ce projet, l’entrée pour la sécurité thermique du moteur sera remplacée par un bouton d’arrêt d’urgence coup de point. En effet, le module n’en dispose pas et il me parait prudent de le prévoir pour cette machine. De plus, le contact du relais thermique de la défonceuse n’est pas accessible, elle gère elle-même cette sécurité.

Plan équivalent contact

Plan équivalent contact d’origine

Une prise électrique est raccordée et permet le branchement et le débranchement de la défonceuse sans avoir à la modifier.

Commande avec cotation

Commande avec cotation

Un support est réalisé avec les chutes du panneau. La plaque verticale est fixée à la plaque principale par des vis en biais, mais un vissage par dessous aurait tout aussi bien fait l’affaire.

Support en bois assemblé avec vis oblique

Support en bois assemblé avec vis oblique

Pour limiter l’arrivée de la poussière dans les parties sensibles, les entrées de câble sont protégées avec des presses étoupes et c’est une prise d’extérieur  qui permettra le raccordement de la machine. Ce modèle de prise est résistant et étanche. Elle sera disposée à l’arrière de la commande.

Ensemble de commande - vue arrière

Ensemble de commande – vue arrière

Vue de dessous, on peut voir le raccordement qui est dans le même axe que celui de la scie circulaire. L’alimentation se fait grace à une rallonge électrique.

Ensemble de commande - vue dessous

Ensemble de commande – vue dessous

L’utilisation du bouton d’arrêt d’urgence a aussi été motivée par le besoin d’avoir un moyen de coupure mécanique qui soit plus sécurisant lors d’une intervention sur la machine. Bien entendu, pour les changements d’outils de coupe, il convient de débrancher complètement l’ensemble, c’est la seule garantie sérieuse pour éviter les démarrages non souhaité.

Ensemble de commande - vue d'ensemble

Ensemble de commande – vue d’ensemble

La commande est testée à vide, pour voir si le relais fait bien son travail, et après un contrôle au voltmètre, un test avec la défonceuse est fait. La commande fonctionne très bien et l’arrêt d’urgence assure la coupure de l’arrivée électrique.

Boîtier de commande électrique

Boîtier de commande électrique

Table de défonceuse – 04 – Rails parallèles

La table est préparée et les supports du guide d’usinage installés, il s’agit maintenant d’y intégrer les deux rails parallèles.

Rails parallèles

Afin de fixer des presseurs ou d’autres accessoires, des rails sont mis en place dans le sens de la largeur de la table. C’est ce type de montage que l’on retrouve sur la grande majorité des table du marché.

Deux rails sont utilisés :

Profil des rails parallèles

Profil des rails parallèles

Ils ont la particularité d’avoir un profil en queue d’aronde ce qui évite qu’ils puissent se soulever. Ils seront de plus vissés à la table.

Rails parallèles UJK

Rails parallèles UJK

La pente de la queue d’aronde étant usuelle, une fraise à 14° déjà disponible mon mon jeu permettra de faire le profil.

Profils des rails parallèles - modélisation

Profils des rails parallèles – modélisation

Avant tout, un premier usinage avec une fraise droite de 18 mm est réalisé, sur tout la longueur et sur la profondeur nécessaire.

Pour réaliser ces usinages, j’ai utilisé le rail de la marque de la défonceuse, ce qui a très bien fonctionné. C’était la première fois que je m’en servais dans ce cadre et c’est très précis. Une barre de guidage aurait aussi fonctionné, l’avantage ici étant la facilité pour décaler la défonceuse tout en restant parallèle.

Usinage des rainures en queue d'aronde pour les rails

Usinage des rainures en queue d’aronde pour les rails

Le fraisage terminé, les profils vont pouvoir accueillir les rails. Quelques passes d’ajustement seront nécessaire et une finale avec la guimbarde.

Rainures usinées pour les rails parallèles

Rainures usinées pour les rails parallèles

Avant l’installation définitives des rails, un quart de rond de rayon 4,8 mm est poussé à la défonceuse sur le pourtour de la table. Les extrémités des rails sont arrondis à la lime à métaux pour suivre le contour fait sur l’alaise.

Quart de rond sur l'alaise sur les rails

Quart de rond sur l’alaise sur les rails

Le résultat est satisfaisant, les rails sont très légèrement en dessous de la surface de la table, ce qui évite qu’ils ne gênent le passage des pièces.

Intégration des rails parallèles - vue de dessus

Intégration des rails parallèles – vue de dessus

L’épaisseur restante du panneau étant de 7 millimètres au dessous du rail le plus profond, j’ai ajouté une plaque par dessous. Un biseau est taillé sur les coins pour laisser un accès aux boulons qui seront installés sur les alaises pour l’installation sur la scie.

Renfort sur les guides parallèles

Renfort sur les guides parallèles

Les trous sont faits dans l’alaise pour accueillir les vis à collet carrés. Celles-ci sont passées à la meule pour usiner un plat.

Vis à tête ronde collet carré modifiée

Vis à tête ronde collet carré modifiée

Ces deux plats permettent une installation dans le rail de l’extension de la scie. Cette machine a l’avantage que la table d’extension peut se rabattre, ce qui limite l’occupation d’espace dans l’atelier.

Malheureusement, lorsque l’ensemble de la défonceuse sous table sera installé, ce ne sera plus vraiment aussi facile, le caisson d’aspiration empêchera ce mouvement. Cependant en prévoyant qu’il puisse se démonter assez facilement, il sera toujours possible de rabattre l’extension.

Règle d'extension Precisa 3.0

Règle d’extension Precisa 3.0

Une installation à blanc de la table est maintenant exécuté. Tout s’assemble parfaitement et c’est l’occasion d’installer le guide d’usinage et de valider sont bon positionnement.

Première installation sur la scie

Première installation sur la scie

Sans aller plus loin dans le réglage, car la table sera déposée, je teste le guide de la scie sur l’extension.

Première installation sur la scie - test du guide parallèle de la scie sur l'extension

Première installation sur la scie – test du guide parallèle de la scie sur l’extension

Tout étant parfait, une couche d’huile dure est appliquée sur les alaises en chêne, mais aussi sur le contreplaqué pour lui apporter une couche de protection.

La table après une première couche d'huile dure

La table après une première couche d’huile dure

La table sera ensuite remontée sur la scie afin de pouvoir utiliser celle-ci car les extensions d’origine sont rangées au grenier.

Table de défonceuse – 03 – Guide d’usinage

Première étape dans l’installation des accessoires, la mise en place du guide d’usinage.

Installation des rails du guide d’usinage

Les rails d’origine ne sont malheureusement pas prévus pour être insérés dans une table, mais conçus pour être installés sur les côtés de celle-ci.

A noter que pour ce fonctionnement, il y a tout ce qu’il faut dans le colis, c’est très bien pensé.

Rail UJK d'origine

Rail UJK d’origine

La partie du rail qui permet la fixation sur les côtés de la table est donc inutile. Avec la scie à métaux puis une bonne lime, le guide est adapté à l’usage prévu.

Rail UJK recoupé

Rail UJK recoupé

Les rails sont ensuite percés avec la perceuse à colonne puis un fraisage est pratiqué pour permettre l’usage de vis à tête fraisée sans que cela gène la circulation des autres éléments.

Rail UJK percé

Rail UJK percé

Il y a deux glissières sur ces guides qui sont des réglettes amovibles et ajustables pour positionner précisément le guide de défonçage.

Rail UJK remonté avec les règles

Rail UJK remonté avec les règles

Les rails seront positionnés différemment de l’installation prévue par le constructeur, c’est à dire que les réglettes de mesure seront vers l’intérieur et et le rail vers l’extérieur. L’ensemble sera placé à 40 mm du bord.

Intégration du rail dans l'alaise

Intégration du rail dans l’alaise

Les rails ont ensuite été intégrés dans le plan de travail. Après un traçage précis, la défonceuse est mise en route avec une fraise droite de 18 mm et accompagnée du guide parallèle.

Les deux profondeurs sont usinées sur les deux côté pour conserver les réglages. La finition est faite à la guimbarde, pour un ajustement précis, et au ciseau à bois pour terminer l’usinage.

Finition de l'emplacement du rail

Finition de l’emplacement du rail

Avant le passage de la guimbarde, la finition est loin d’être parfaite sans être mauvaise non plus.

Profil de l'emplacement du rail

Profil de l’emplacement du rail

L’alaise est bien entendu usinée à la même occasion. Le rail doit avoir une sortie débouchante pour l’écrou du guide ou tout autre dispositif à venir (copiage au doigt, fraisage à la lunette, etc.).

Emplacement du rail taillé

Emplacement du rail taillé

L’emplacement est maintenant prêt à recevoir le rail. Il sera vissé dans le plateau après un test à blanc.

Insertion à blanc du rail

Insertion à blanc du rail

Avec une profondeur de 17 mm, il ne reste plus que 4 mm d’épaisseur sur le contreplaqué. La rigidité de l’ensemble n’est plus assurée à cet endroit. Deux plaques sont donc installées sous la table pour doubler l’épaisseur. Des ouvertures sont faites pour permettre l’installation des boulons de fixation à la scie.

Plaque de renfort sous rail

Plaque de renfort sous rail

Les deux plaques sont coupées et les demi-ronds percés à la mèche Forstner. Les trous de vissage sont percés au préalable pour éviter l’éclatement du bois et garantir une finition propre. Pour réduire les chants blessants, le pourtour des plaques est arrondi avec une fraise à quart de rond.

Plaque de renfort sous rail installée

Plaque de renfort sous rail installée

Ensuite, les rails sont insérés et vissés dans le plateau. Un trou supplémentaire est fait pour permettre de passer la vis de maintien en place des deux petites règles. Celles d’origine sont trop courtes et sont remplacées par une vis à la bonne longueur.

Vie de blocage de la réglette

Vie de blocage de la réglette

Adaptation du guide d’usinage

Les ouvertures pour les vis de serrage du guide d’usinage sont à allonger car l’écartement entre les rails est moins important avec cette adaptation.

L’usinage sera fait à la défonceuse, avec une fraise de 8 mm au carbure et avec une vitesse d’usinage réduite à 15 000 tr/min. S’agissant d’un premier essai d’usinage dans cette matière avec une défonceuse, les passes sont limitées à 1 mm. Le travail s’est fait avec le guide parallèle, et le résultat est parfait.

Rainure du guide d'usinage allongée

Rainure du guide d’usinage allongée

Le guide est maintenant fonctionnel, il ne manque plus beaucoup de chose pour pouvoir le mettre en service.

Le guide d'usinage mis en place

Le guide d’usinage mis en place

Et il est possible de bien le fixer depuis l’allongement de l’usinage.

Vis de blocage du guide d'usinage

Vis de blocage du guide d’usinage

Un contrôle à l’équerre montre que le dispositif est bien fait et saura répondre au cahier des charges sur la précision de l’ensemble.

Contrôle de l'équerrage du guide

Contrôle de l’équerrage du guide

Table de défonceuse – 02 – Table

Le matériel étant réceptionné et validé, la fabrication commence par le plateau qui accueillera l’ensemble.

Table

La table est constituée de contreplaqué filmé pour coffrage en 21 mm d’épaisseur. C’est moins résistant à l’abrasion et nettement moins plan qu’un panneau de contreplaqué mélaminé, cependant c’est aussi moins cher à 70€ en 125 cm par 260 chez un négoce. L’usage confirmera cette hypothèse sachant qu’il sera toujours possible de refaire la table. Le panneau est donc débité, le reste sera toujours utile pour des projets de rangements ou d’accessoires dans l’atelier, en particulier la table pour la perceuse à colonne.

Fraisage pour Domino dans alaise et panneau

Fraisage pour Domino dans alaise et panneau

Les quatre alaises sont coupées à longueur pour un assemblage avec un angle de 45° à chacune des extrémités. Des mortaises pour l’assemblage par Domino sont réalisées avec la machine adaptée ainsi que sur le panneau.  Des rails sont incrustés dans la table, c’est pourquoi j’ai pris le panneau le plus épais disponible, du 21 millimètres (20,5 millimètres à la mesure).

Festool DF500 - Truc du reglet

Festool DF500 – Truc du reglet

Le panneau n’étant pas parfaitement plan, les fraisages dans les alaises ont été faits un peu plus bas que pour les panneaux. Pour ce faire, je met un réglet entre le réglage de la hauteur et le guide lors du réglage de la machine.

Les alaises et le panneau prêts pour l'assemblage

Les alaises et le panneau prêts pour l’assemblage

Après un test à blanc, l’ensemble est collé à la colle vynilique et mis sous presse pendant une bonne nuit. L’atelier travaille pendant que je me repose.

Collage des alaises sur le panneau

Collage des alaises sur le panneau

La colle a été nettoyée quinze minutes plus tard pour limiter le travail par la suite. Les serres-joints seront donc déposés et un affleurage à la défonceuse sera réalisé pour assurer une finition parfaite.

Les principaux éléments sont tracés au crayon sur le panneau, bien qu’il ne soit pas facile de bien voir le graphique sur ce revêtement foncé.

Panneau CP filmé et alaise en chêne

Panneau CP filmé et alaise en chêne

L’ensemble est rigide et supportera sans problème les 5 kilos de la défonceuse et tout autant pour l’ascenseur. En revanche, le contreplaqué filmé est finalement de qualité assez faible et pas aussi lisse que ce qu’imaginait.

C’est en relisant le bordereau de commande que je constate que le panneau est en eucalyptus, bois d’origine australienne très largement replanté en Asie pour la production de pâte à papier et de contreplaqué. Ce choix est assez catastrophique sur le plan écologique en raison de l’énergie grise dépensée pour le transport, auquel je n’ai pas fait attention, persuadé qu’il s’agissait de produit au moins européen. A l’avenir je poserai la question au marchand quant à l’origine du bois.

La qualité est donc probablement bonne pour un coffrage, ce qui l’usage initial de ce panneau, en revanche c’est peut-être limite pour une table de machine outil. Le glissement est tout de même bon, continuons ainsi les panneaux sont maintenant débités et à l’atelier.

Panneau CP filmé et alaise en chêne - détail

Panneau CP filmé et alaise en chêne – détail

L’alaise en chêne augmente la rigidité, renforce les bords contre les coup et apporte une touche de finition agréable. Elle permet de rehausser les bords à 45 mm dans l’objectif de remplacer les deux panneaux métalliques de l’extension de la scie sur table.

Attention : à l’usage, je ne recommande vraiment pas ce type de panneau pour un table défonceuse. Ce n’est pas assez rigide, ni assez lisse.

Table de défonceuse – 01 – Introduction

Dans une série de 10 articles, je vous propose de suivre la réalisation d’une table de défonceuse.

Motivations

Après avoir longtemps hésité entre défonceuse sous table ou toupie, j’ai finalement fait le choix de la première solution pour les raisons suivantes

  • peu de place disponible dans mon atelier,
  • attentes en terme de précision, en partant de l’hypothèse que pour le même budget, une toupie n’aura pas la précision d’une défonceuse sous table,
  • j’ai déjà d’une belle collection de fraises de défonceuses, c’est autant moins d’achats à faire.

 

Croquis de la table

Croquis de la table

Bien entendu, la défonceuse n’a pas la même puissance ni la même hauteur de travail, mais ces éléments ne sont pas de priorité, pour le moment. J’ai déjà expérimenté les joies d’une défonceuse sous table en installant mon ancienne Bosch POF 1400 CE sous une plaque de mélaminé. C’est déjà très pratique pour travailler les petites pièces, surtout que cette machine possède un réglage micrométrique très utile dans ce mode.

Introduction

La solution va donc se baser sur les élements suivants, les choix sont expliqués plus loin :

  • Défonceuse AEG MF 1400 KE (avec 50% de remise lors de soldes)
  • Ascenseur sous table Incra Mastr Lift II avec le kit de conversion en unités métriques
  • Guide UJK Technology de chez Axminster
  • Panneau de bois lisse pour la table
  • Un interrupteur à manque de tension, récupéré sur l’aspirateur à copeaux suite au changement par une commande radio
  • Quelques accessoires pour l’aspiration et le guidage

Dans le cadre de ce projet, c’est l’extension en tôle de table de ma scie Scheppach Precisa 3.0 qui sera remplacée par la table de défonceuse. Ceci permet un gain de place tout en conservant une bonne capacité de coupe. Je ne suis pas fan des machines combinées, mais lorsque j’aurais d’avantage de place, je pourrais remettre la scie dans sa configuration d’origine et faire un meuble dédié à la défonceuse sous table.

Scie sur table avec son extension

Scie sur table avec son extension

Défonceuse

Le choix de la défonceuse s’est imposée par le choix un modèle d’ascenseur. Il s’agit de matériel d’Amérique du Nord et qui n’accèpte qu’un seul modèle qui soit disponible sur le Vieux Continent. AEG distribue une variation de la machine Ridgid R29302. En effet, cette marque commercialise des machines du groupe TTI qui détient AEG, Ryobi, Milwaukee parmi d’autres. Les différences visibles sont les poignées, la teinte des bases en magnesium et le bouton de mise en marche.

Le plus important est que le diamètre du bloc moteur est le même et permet l’installation dans le berceau Incra, lui même fabriqué par . Les articles et les vidéos sur le site de Dieter Schmid – Fine Tools – ont été aussi une aide précieuse pour imaginer le projet et faire les choix parmi la multitude de solutions. Fine Tools assure la distribution de l’ascenseur en Europe, je suis d’ailleurs déjà client de ce site très complet et réactif.

AEG MF1400KE - Kit complet

AEG MF1400KE – Kit complet

Cette machine est aussi vendue avec une pince de 8mm et une pince de 12mm. Les pinces de 1/4 et 1/2 pouce (soit 6,35 mm et 12,7 mm) sont aussi disponibles. C’est donc tout le choix des fraises en mesure impériale (pouces) qui devient possible, dans les catalogues l’autre côté de la Manche ou de l’Atlantique.

Dans ce projet, c’est donc le bloc moteur qui est intéressant. Il est facile de le démonter du berceau de l’ascenseur pour le réinstaller sur ses bases d’origine.

AEG MF1400KE - Bloc Moteur

AEG MF1400KE – Bloc Moteur

La défonceuse elle-même ne présente pas un intérêt très important. Selon son prix catalogue en Europe, elle est en compétition avec des modèles bien plus complet. Cela dit, la conception est bien et respire la solidité. Les accessoires en magnesium sont légers, je ne sais pas dire quelle solidité ils peuvent avoir dans le temps. Par contre les guides parallèles et extensions de semelle ne sont pas du tout au niveau du prix de la machine. Ils manquent de stabilité et de rigidité.

Point important, la machine peut-être montée sous table sans ascenseur car elle dispose d’une manivelle (livrée avec la machine) qui peut agir sur la descente et la montée depuis la semelle. Ca ne semble pas très souple mais ça doit pouvoir faire le travail. En dehors de ce cas très précis, ce n’est pas une machine que je conseillerai en raison du prix trop élevé.

Ascenseur

Après un bon mois de patience, le kit est enfin arrivé. C’est du lourd (plus de 5 kilos), et du solide, ce qui aide à digérer la facture. La mécanique est très précise et de très bonne qualité.

Jessem Routr Lift et kit de conversion métrique

Jessem Routr Lift et kit de conversion métrique

Le produit canadien est livré d’origine avec une montée en mesures impériales, en pouce. J’ai donc pris dès la commande le kit de conversion en unités métriques. Un guide et une vidéo explicative rendent l’installation très facile et sans risque.

Vernier du kit métrique

Vernier du kit métrique

Un tour revient à 2 mm de montée ou de descente, ce qui correspond à ce que l’on retrouve sur les raboteuses (enfin ma petite Kity) par exemple.

Guide d’usinage

Le guide est un modèle du commerce, plus précisement de la marque UJK Technology. Selon les photographies que j’ai pu voir, il s’agit du même guide (ou d’une bonne copie) de celui commercialisé par Jessem sous la dénomination Rout-R-Fence. Il est possible d’en faire un modèle soi-même, j’ai pris, je l’avoue, la solution de facilité.

Guide UJK - ensemble

Guide UJK – ensemble

Pour le guide d’usinage, les rails en T que j’avais commandés ne fonctionnent pas avec les vis fournies. Comme je trouve le principe de cette longue vis assez pratique à l’usage, je vais finalement adapter les supports livrés avec le guide. Ils seront donc par la suite intégrés dans la table.

Guide UJK - vue arrière

Guide UJK – vue arrière

Rangement de lames de scie circulaire : suite et fin

Après avoir poncé et appliqué une couche d’huile dure sur la boîte, il a bien fallu identifier précisément ce qui était contenu dans chacun des dix tiroirs. Enfin pas tout à fait car je n’ai pas autant de lame. Les étiquettes ont été faites à la machine Dimo en reprenant les désignations complètes des lames, à savoir : diamètre x largeur de coupe x épaisseur du corps x nombre de dents. Pour m’aider, j’ai aussi ajouté la forme des dents et la marque de la lame.

Etiquettes sur les tiroirs

Etiquettes sur les tiroirs

Pour détailler le fonctionnement, les tiroirs peuvent s’extraire car il n’y a pas de butée.

Tiroir extrait avec une lame

Tiroir extrait avec une lame

Voici les dimensions du projet. Cette boîte a été conçue pour stocker des lames jusqu’à 260 mm de diamètre et avec un alésage de 30 mm. Bien entendu le principe peut être adapté à toutes les tailles de lames, il faudra dans ce cas modifier les dimensions.

Modélisation et cotation

Modélisation et cotation

La modélisation initiale étant bien éloignée du projet réalisé, j’ai refait le modèle dans Sketchup depuis les mesures réelles du projet.

Modélisation et cotation des tiroirs

Modélisation et cotation des tiroirs

L’ensemble des lames a été passé à la cire d’abeille pour les protéger de la rouille. Tout est maintenant bien rangé.