Rangement de lames de scie circulaire

Pour continuer dans la série des articles sur l’aménagement de l’atelier, voici quelques détails sur la réalisation d’un petit coffret pour le rangement des lames de scie circulaire. Il s’agit d’un projet fait rapidement, avec une phase courte de conception. Je me suis largement inspiré de ce que l’on peut trouver sur internet, merci à Pinterest. Mais l’écart a été important car je n’avais pas de contreplaqué d’une épaisseur égale à une fraise droite.

Modélisation rangement lames

Modélisation rangement lames

C’est comme ça que d’un rangement ouvert je suis passé à un système à tiroir ; fraise de 8 millimètres et contreplaqué de 7 millimètres. Une fois lancé, je n’ai pas revu cette conception, cela a été la source de quelques erreurs et tout autant d’occasions pour imaginer des solutions. Le bois est constitués de chutes de panneaux massif en sapin et de contreplaqué de récupération.

Côté usiné

Côté usiné

Après mise à format des pièces de bois, les côtés sont usinés. Des rainures de 8 millimètres de large par autant de profondeur sont pratiquées à la défonceuse avec le guide parallèle. Celles-ci ont été tracées au préalable sur un des deux côtés, le guide parallèle réglé à chacun des passages sur les traits et l’usinage fait sur les deux panneaux successivement.

Pièces prêtes pour le collage

Pièces prêtes pour le collage

Les éléments seront fixés entre eux avec des Domino et après un montage à blanc, l’ensemble est collé et stabilisé

Collage en cours

Collage en cours

Après le collage, une plaque de fond en contreplaqué est clouée.

 

Plaque de fond installée

Plaque de fond installée

Ensuite les panneaux de contreplaqué sont découpés avec la scie circulaire. Un test à blanc est fait pour s’assurer du bon coulissement des futurs tiroirs

Test à blanc des plaques en contreplaqué - un tiroir sorti

Test à blanc des plaques en contreplaqué – un tiroir sorti

Toutes les plaques sont en place. Le contreplaqué qui provient d’une caisse de transport est de faible qualité, ce sera bien suffisant pour cet usage.

Test à blanc des plaques en contreplaqué

Test à blanc des plaques en contreplaqué

Pour réaliser les façades, une plaque du même bois que la caisse est usinée à la défonceuse sur les côtés qui seront les bords gauche et droit. Les tiroirs seront trop fins pour y faire une poignée, ils s’ouvriront donc en tirant sur les deux côtés simultanément. Pour faciliter cette action, une doucine est usinée en partie arrière.

Fraise moulure D28,7x13x8 R4 (CMT 959.040.11)

Fraise douicne D28,7x13x8 R4 (CMT 959.040.11)

L’usinage se fait en trois passes. J’aime bien ce profil, simple et sans carré. Il a l’avantage d’être symétrique pour faire son contre-profil, mais ce n’est pas l’objet de cet article.

Fraisage fait

Fraisage fait

Les façades des tiroirs sont débités à la scie circulaire. Les morceaux font 15 millimètres de large et pour ce travail, la cape d’aspiration est supprimée. Pour assurer l’avancement de la pièce sans prendre de risque, j’utilise un guide de Micro Jig, le GRR-Ripper. Ce produit n’est pas très connu en Europe car nous avons la très bonne habitude de travailler avec la cape sur la lame, mais dans certains ce petit accessoire rend service. Je l’avais découvert dans une vidéo de Marc Spagnuolo sur son site The Wood Whisperer (en anglais).

Amenée de la pièce avec le poussoirs

Amenée de la pièce avec le poussoirs

Le même type de poussoir peut-être fabriqué soit même bien entendu. Le principe est assez simple, il s’agit de patins en caoutchouc qui maintiennent la pièce, tout en offrant une hauteur de passage sécurisante.

Détail sur l'usage du poussoir

Détail sur l’usage du poussoir (reconstitution machine arrêtée)

Vue de l’autre côté, il est plus facile de comprendre l’intérêt de l’objet. Les guides se déplacent sur la largeur.

Les dix façades sont maintenant découpées. Faute d’anticipation et devant l’impossibilité de fixer les façades simplement sur le plat du contreplaqué, il faut faire une feuillure. Celle-ci apportera une meilleur prise de la colle. Mais les pièces sont petites, et la défonceuse sous table est encore à l’état de projet (des éléments sont déjà visibles sur les photos de cet articles). C’est donc une belle occasion de sortir le rabot métallique à bouveter Record 044.

Feuillure avec Record n°044

Feuillure avec Record n°044

Après avoir trouvé comment maintenir la pièce en place, le travail se fait parfaitement bien. Il faut bien faire attention à rester d’équerre sinon la feuillure n’est pas dans le plan attendu. L’outil est agréable, ne fait pas de bruit et permet de se réchauffer quand les températures dans l’atelier baissent.

Pour maintenir la lame en place, un petit plot de 30 mm de diamètre, comme l’alésage des lames, est installé au centre de chacun des tiroirs.

Tracé du centre de la plaque

Tracé du centre de la plaque

Le centre tracé, c’est avec une mèche Forstner de 30 millimètres que que l’emplacement est fait, sur une profondeur de 1 millimètre.

Perçage à la mêche Forstner de 30mm de diamètre sur 1 mm de profondeur

Perçage à la mèche Forstner de 30mm de diamètre sur 1 mm de profondeur

Ainsi, pendant le collage, la petite pièce ne cherche pas à se promener partout alors qu’il faut déjà se battre avec les serres joints.

Coupe des plots à la mêche à bouchonner

Coupe des plots à la mèche à bouchonner

C’est avec une mèche à bouchonner de 30 millimètres sur la perceuse à colonne que j’usine 10 plots dans du contreplaqué de 6 millimètres. Ils seront légèrement poncés sur le pourtour car sinon il n’y a pas assez de jeu pour que la lame s’installe ou s’enlève facilement.

Lame installée sur le plot

Lame installée sur le plot

Si la lame s’installe bien à présent, c’est assez compliqué de la sortir. Quatre trous de 35 millimètres sont donc usinés sur le pourtour de l’emplacement de la lame.

Trou de 35 mm permettant l'extraction de la lame

Trou de 35 mm permettant l’extraction de la lame

Après le collage des façades des tiroirs, un léger ponçage, la boîte est terminée.

Coffret terminé - tiroirs fermés

Coffret terminé – tiroirs fermés

A voir si j’y applique ultérieurement une couche d’huile en protection.

Coffret terminé - un tiroir ouvert

Coffret terminé – un tiroir ouvert

Les lames sont bien protégées et facile d’accès.

Coffret terminé - tiroirs ouverts

Coffret terminé – tiroirs ouverts

 

 


La bande originale de ce projet :

  • Woods – With Light and with Love (2014)
  • Robert Wyatt – Different every Time (2014)
  • Mogwai – Music Industry 3. Fitness Industry 1. (2014)
Publicités

Étiquettes : , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s